top of page

Officiers Perdus, une saga à vivre !


Carine Miles auteur de :

« Marcel Proust, le Souvenir pour ne pas Mourir »


École Normale Supérieure rue d’Ulm à Paris

Carine Miles, Normalienne, Professeur de lettres à l’Université d’Angers est Agrégée et Docteur ès Lettres (Thèse sur Marcel Proust)


Lectrice du premier tome du livre de Gilles Hustaix « Officiers Perdus », j'avais alors, dans mon enthousiasme, écrit un commentaire reflétant le plaisir d'avoir découvert un écrivain hors norme, dont j'avais apprécié infiniment à la fois le récit historique et l'écriture stylée, subtile et percutante.

Après mes dix ans d’études littéraires, l’exercice de mon métier de professeur d’Université, ainsi que mes nombreuses lectures pour mes loisirs, je croyais ne plus découvrir une œuvre qui me toucherait autant et me ferait réaliser qu’encore je pouvais être émue à ce point par la lecture d’un tel ouvrage.

Et pourtant il en fut ainsi. Du premier tome au dernier (ou quatrième ?) de cette saga, roman historique, unique dans sa forme et flamboyant sous la plume fluide de cet écrivain de talent, je devrais dire, au don exceptionnel.

En effet Gilles Hustaix, laisse à penser qu’il écrit avec une grande aisance, une facilité innée, mais moi qui ai eu la chance et l’honneur de faire partie de son équipe de correcteurs, je peux vous dire qu’en fait il n’en est rien et que c’est là aussi l’excellence de cet écrivain, ainsi dans les deux derniers tomes il peina par moment à écrire, et aussi il en souffrit, car l’autobiographie n’est pas loin ; Pampi étant son alter égo...


Ainsi, ai-je suivi chaque tome, un à un, et si ce fut pour moi une joie infinie, imaginez, lecteurs ce que sera la vôtre et la chance que vous aurez en découvrant chacun de ces livres qui sont de véritables pépites de plaisir.

Je pense à un lecteur, une lectrice, qui soudainement découvre le premier tome, quelle chance, car à peine passé les premières pages du livre, emporté(e) par le récit, il ou elle n’aura pas à subir l’attente que j’ai vécu entre chacun des tomes. Car toute la saga est disponible chez l’auteur lui-même qui pourra vous les dédicacer en vous donnant un superbe marque page pour chaque livre ou sur le site d’Amazon. (Sans dédicace dans ce cas, ni marque page)

Pour ceux qui ont déjà lu les deux premiers tomes, je vais vous parler maintenant des deux derniers, l’ayant fait pour le premier comme le deuxième, voici ce que je pense de cette lecture qui me fut intense.


Dans ces ouvrages nous faisons connaissance avec les descendants des héros des deux premiers tomes, héroïques eux aussi, fils de pères sacrifiés sous le sault de l’injustice, ils reprendront le flambeau avec panache et relèveront tous les défis, sous la bannière de l’honneur, de la fidélité et de la dignité pour la France.

Dans les tomes III et IV, vous rencontrerez Pampi le fils de Peyo, qui sera d’ailleurs le protagoniste principal du dernier tome. Mais aussi Serge et Magdalena, les enfants de Jean de Roche Croix, et bien d’autres encore, surprise !

Entre l’alerte rouge 1979 due à l’Afghanistan, une Opex au Tchad et une opération en Israël, vous vivrez des moments exaltants (comme un mariage en Patagonie), parfois angoissants au Tchad et lors de Paix en Galilée, mais aussi émouvants ou encore surprenants d’amour, de douceur dans un milieu militaire ou celui des affaires, que finalement peu connaissent. Parallèlement l’univers du business dans la publicité, viendra nous éclairer sur des sujets inattendus alors qu’il sera pleinement développé dans le dernier tome.

Mais en dehors des récits captivants avec un suspense sans égal, il est indéniable que notre auteur est passé maître aussi bien pour la qualité des dialogues que pour l’humour ainsi que les descriptions subtiles et imagées.

Ainsi du sourire attendri aux larmes les plus amères, cette écriture profonde et pertinente de vérité, au travers d’une imagerie qui du livre nous transporte dans un film, qui se déroule sous nos yeux et dont nous finissons par faire partie comme si nous y étions présents tout du long.

C’est ça le vrai don de Gilles Hustaix nous faire vivre ce qu’il écrit, et comme le disaient mes professeurs quand la lecture d’un livre est terminée y repenser encore et encore, c’est le véritable art d’un écrivain de génie.

Moi qui ai tant vécu la littérature quel bonheur d’y retrouver cités mes auteurs préférés comme Proust, Maupassant et « Fort comme la Mort », André Breton, les effets glissades ou précipices de « Nadja », « Pour qui sonne le glas ? » d’Hemingway et j’en oublie, la grande culture de l’auteur est indéniable et enrichit encore cette Saga historique, la meilleure que j’ai jamais lue, grâce à vous Gilles Hustaix je ne verrai plus jamais l’histoire de France comme je l’avais apprise à l’école, la Vérité est dans vos pages et nous pouvons vous en être reconnaissant.


Pour tous ceux qui veulent passer un moment de leur vie inoubliable, lancez vous dans cette lecture bienfaisante qu’est la Saga Officiers Perdus et ne vous privez pas d’un plaisir que jamais vous ne trouverez ailleurs avec cette intensité.


Bonne lecture, chanceux que vous êtes, moi je vais tout relire encore une fois, et oui c’est un pur bonheur.


Carine Miles

Agrégée de Lettres

Docteur ès Lettres

Thèse sur Marcel Proust

« Le Souvenir pour ne pas Mourir »

Présidente du Comité de Relecture « Officiers Perdus »





Comme Carine, faites le grand saut et plongez avec nous dans la saga historique "Officiers Perdus"


Pour cela, nos 4 offres sont toujours d'actualité :









Les tomes au choix : 68€ (envoyez-moi un message pour m'informer de votre choix)




101 vues0 commentaire
bottom of page