top of page

Sergent Rachel Benichou des Parachutistes de Tsahal

Dernière mise à jour : 19 févr.


Rachel Benichou est la nièce du général Shlomo Benayoun, celui qui invite Pampi Etchegaray en visite en Israël. Cousine de David Benayoun, frère d’armes de Pampi au 13ème RHP, on la découvre dans le T4 ou T3 2/2, dont elle est la véritable héroïne de la dernière partie qui aurait pu s’intituler Escapade en Israël ! Véritable hommage à Tsahal, l’armée israélienne, cette dernière partie aurait pu justifier un roman à elle seule, ou un film !

Véritable beauté, Rachel fait aussi bien l’amour que la guerre, et vivra une romance en Terre Sainte avec Pampi, un an avant que celui-ci rencontre Magdalena, l’argentine qu’il épousera !

Rachel est une passionaria, très fière de porter l’uniforme des paras israéliens, elle fait son devoir comme pratiquement tous et toutes dans la jeunesse israélienne ! Elle a choisi les paras par tradition, comme son oncle et son cousin !

C’est l’apparition de la guerre en juin 1982 « Paix en Galilée  » qui sublimera la romance avec Pampi.




Officiers Perdus T3 2/2, XII L’an prochain à Jérusalem


Assis à côté du général, face à David et une place vide, Pampi vit arriver une jeune femme qu’il prit pour une publicité pour l’Armée israélienne car elle était en uniforme, ce qui n’enlevait rien à son charme, et même y ajoutait peut-être ! Car elle était belle mais belle à tomber ! Plutôt grande, élancée, typiquement cliché israélien : elle était brune aux yeux noirs avec de longs cheveux bruns très fins qui, non attachés, ondulaient sur ses épaules et au travers de l’uniforme, on devinait un corps parfait, duquel on ne pouvait manquer la poitrine qui pointait avec insolence sous la veste du treillis. Son visage adorable, nez mutin et bouche légèrement boudeuse, rayonnait avec une peau mate bronzée et un sourire dévastateur !

Au grand plaisir de Pampi, l’apparition s’arrêta à leur table pour embrasser David :

  •  Salut cousin ! Alors ces planqués de Français viennent faire du tourisme !

  •  Pampi je te présente ma nièce Rachel, la cousine de David, la fille de ma sœur Esther !

Rachel embrassait le général, maintenant :

  •  Rachel, le lieutenant Pampi Etchegaray, nouveau Mahal de Tsahal, aujourd’hui même !

  •  Pampi, c’est mignon comme prénom, je t’embrasse aussi !

  •  Très heureux, Rachel ! 

  •  Alors Pampi tu es un juif Français, comme David ? 

  •  Non je ne suis pas juif, je suis catholique.

Il y eut un éclair dans les yeux de Rachel dont Pampi, le prenant pour de la déception, fut affecté.

  •  Rachel, Pampi était mon lieutenant quand j’étais au 13ème RHP !

  •  Et c’est lui qui m’a reçu dans son régiment quand j’étais Colonel et regarde, il a accepté de nous rejoindre comme Mahal de Tsahal !

  •  Mais c’est très bien tout ça !

Rachel se leva, se mit au garde-à-vous et le salua : 

  •  Sergent Rachel Benichou des Parachutistes de Tsahal, à vos ordres Mon Lieutenant.


Officiers Perdus T3 2/2,XIII Romance en Terre Sainte

Quand il monta dans l’avion, derrière David, la première chose qu’il remarqua fut le largueur, qui n’était vêtu que d’un slip de bain. Vu la chaleur, c’était évidemment compréhensible, mais très différent de la France où les largueurs sont en treillis comme les autres. David avait certes dit que le shabbat c’était plus cool ! Le largueur qui se tenait de l’autre côté de l’avion était, quand même, en train de s’équiper d’un harnais de sécurité !

Pampi n’était pas au bout de ses surprises car le largueur, de son côté à lui, arrivait et c’était bien Rachel, mais elle aussi ne portait qu’un maillot de bain ! Enfin plutôt un bikini ! Très joli d’ailleurs, un bikini bleu et blanc aux couleurs du drapeau israélien. Il se demanda si c’était le maillot de bain réglementaire de l’Armée israélienne. 

Non seulement Pampi n’avait jamais vu de femme dans un avion militaire français, mais la première qu’il voyait dans un avion israélien était en bikini ! Il avait certes très mal dormi, il avait beaucoup pensé à elle, et il se demandait s’il était en train de rêver, ou plutôt s’il ne devenait pas fou !

Mais non, elle était là, se retenant à une barre déhanchée, elle lui souriait, manifestement ravie de son effet ! Et là, Pampi voyait tout ce qu’il avait deviné la veille, son corps parfait, ses seins magnifiques qui voulaient sortir du maillot, son ventre plat, ses hanches déhanchées, ses fesses cambrées, ses cuisses fuselées, ses jambes exquises. Sans parler de son visage adorable avec sa peau mate délicieusement bronzée, elle était belle à croquer !

L’image de la pub pour l’Armée israélienne lui revint à l’esprit, oui c’était comme ça qu’il faudrait la photographier, cela ferait un malheur !

Rachel, à son tour, enfilait un harnais de sécurité et elle l’enfilait lentement en se tortillant pour le passer. If this is heaven, kill me now  !

Elle s’approcha de lui et lui dit :

  •  Bonjour Pampi ! Mais vous savez, Mon Lieutenant, maintenant il faudrait arrêter de me regarder, et vous concentrer ; c’est la porte que vous allez sauter, pas moi !




Officiers Perdus T3 2/2, XIII Romance en Terre Sainte


Ils venaient d’arriver dans une magnifique villa et la fête se déroulait dans une immense véranda totalement ouverte, vu le temps magnifique, qui donnait sur une piscine en contrebas devant une vue incomparable sur la Méditerranée. Rachel en minirobe moulante noire et décolleté carré était sublime. 

Une jolie femme du même âge haranguait l’assistance :

  •  Les Israéliennes, surtout nous les Sabras, sont les femmes les plus chaudes et les plus délurées du Proche ou Moyen Orient ! Seules, les chrétiennes Libanaises peuvent rivaliser avec nous ! Quant à ces malheureuses musulmanes à qui on apprend la honte d’être une femme ainsi que celle de leur propre corps, comment voulez-vous qu’elles puissent faire correctement l’amour ? Quand on apprend à une femme à être une valise toute sa jeunesse, eh bien elle reste une valise quand elle fait l’amour ! Et les valises ne bougent pas ! Voudriez vous, messieurs, faire l’amour avec une valise ? Nous les Sabras, nous savons que nous pouvons mourir demain, on nous apprend à faire la guerre, alors nous voulons aussi faire l’amour ! Et d’ailleurs, parlons des occidentales qui veulent être amoureuses avant de faire l’amour ! Eros et Thanatos. Elles ne peuvent pas connaître Eros puisqu’elles ignorent Thanatos. Nous on connaît, c’est pour cela que j’ai choisi les paras, alors mourir au combat dans Tsahal, d’accord, mais ne pas mourir vierge ! C’est pour ça que nous sommes les meilleurs coups, les meilleures affaires de l’Orient avec les chrétiennes Libanaises mais avec aucune autre !

Rachel se tourna vers Pampi et David :

  •  C’est Yaël mon amie d’enfance, elle a choisi les paras comme moi.

Yaël était blonde avec des cheveux bouclés et des yeux verts. Elle avait un corps très fin avec de longues jambes et quand elle parlait, ses yeux lançaient des éclairs. Elle était vêtue d’une combinaison intégrale en latex recouverte de paillettes dorées soulignant ses cuisses et la cambrure de ses reins, une vraie reine de la fête !

  •  La pasionaria est d’origine ashkénaze ?

  •  Non David, père russe et mère marocaine, une fifty-fifty !

  •  Mélange détonant !

  •  Venez avec moi, je vais vous présenter !




Officiers Perdus T3 2/2, XIII Romance en Terre Sainte

Arrivés à Alit, Rachel se gara et ils étaient maintenant seuls sur une plage au bord d’une petite crique, non loin d’une base de la Marine. Celle-ci orientée plein Ouest, ils s’étaient assis pour admirer le soleil en train de tomber sur la Méditerranée. Ils s’étaient aidés à descendre des rochers en se tenant par la main et les avaient gardées nouées face au couchant.

  •  Pampi, j’ai quelque chose d’important de te dire, j’ai peur, je ne sais pas si je vais oser !

  •  Vas-y car moi aussi, j’ai quelque chose à te dire c’est peut-être la même chose ?

  •  Pampi, je crains d’être en train de tomber amoureuse, amoureuse de toi !

  •  Pour moi c’est trop tard, Rachel, je suis amoureux de toi !

Il se pencha vers elle qui tendit ses lèvres s’unissant aux siennes pour un long baiser où leurs langues, se découvrant pour la première fois, s’entrechoquaient sans cesse. Ils durent l’interrompre pour reprendre leur souffle. Ils reprirent leur baiser et leurs mains partaient à la recherche du corps de l’autre. Rachel s’arrêta et d’une voix de petite-fille :

  •  Faîtes-moi l’amour, maintenant, Mon Lieutenant, Mon beau Lieutenant français, Mon Lieutenant croisé ! Faîtes-moi l’amour !




Officiers Perdus T3 2/2, XIV Sauvez Shalom IV !

En sortant du bureau, il n’était pas sept heures, Pampi tomba sur Rachel et Yaël. Sans réfléchir, il ne leur cacha pas la situation :

  •  Je pars chercher Shalom IV au Liban, ma mission est juste de les ramener en Israël.

  •  Mais ce n’est pas possible, ils ne peuvent pas envoyer quelqu’un d’autre ? N’y va pas, mon amour, y aller c’est courir vers la mort ! 

  •  Tu l’as dit, ma chérie, il n’y a personne d’autre ! J’y vais car sinon je ne me le pardonnerai jamais !

Rachel entra dans le bureau de son oncle en colère, claquant la porte derrière elle, laissant Pampi seul avec Yaël.

  •  C’est très beau ce que tu fais Pampi ! Elle a de la chance Rachel ! Pense à elle, ramène Shalom IV, mais reviens nous vivant !

  •  Je n’ai pas l’intention de mourir, Yaël !

La jeune femme l’embrassa, il ne vit pas les larmes qui commençaient à couler de ses beaux yeux verts.




C’est une véritable furie qui était entrée dans son bureau, Shlomo Benayoun avait du mal à reconnaître sa nièce Rachel qui vociférait :

  •  Mais ce n’est pas possible, tu envoies Pampi droit à la mort !

  •  Je l’envoie sauver Shalom IV, c’est le seul que j’ai pour cela !

  •  Mais c’est un Français, tu imagines ce qui lui arrivera s’ils le prennent ?

  •  Rien de pire qu’à un Israélien !

  •  Mais pour un Israélien, c’est normal, et lui, il ne l’est pas !

  •  Écoute Rachel, il est volontaire pour cela !

  •  C’est pas juste, je l’aime et toi tu l’envoies à la mort !

  •  Petite gourde, tu ne te rends pas compte que c’est justement parce qu’il est comme ça que tu l’aimes ? L’aimerais tu seulement encore, s’il n’avait pas voulu aller les sauver ? Parmi Shalom IV, il y a ton cousin David, son ami et frère d’armes, je te rappelle !

  •  Tu es un monstre, un salopard ! Parce que mon cousin David va mourir, l’homme que j’aime doit mourir aussi ! Mais c’est pas vrai, certains disent que tous les officiers sont des cons et que les généraux sont les plus cons, ça doit être vrai !

  •  Sergent Rachel Benichou ! Garde à vous ! Je vous mets six jours aux arrêts de rigueur !

Le général ouvrit la porte, avisa Yaël qui était restée et deux gardes un peu plus loin qu’il appela : 

  •  Amenez le sergent Benichou à une des cellules du sous-sol, aux arrêts de rigueur, six jours !





Cet article vous a plus ? Découvrez toute l'histoire des Officiers Perdus dans la Saga :



















362 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page